LES SCEPTIQUES CONFONDUS FACE AUX FOSSES SEPTIQUES

Les ¨sceptiques¨ confondus face aux fosses ¨septiques¨.

Votre fausse sceptique n’est peut-être pas tout à fait ce que vous pensez qu’elle est. C’est beaucoup plus qu’un simple réservoir.

Afin de mieux comprendre et  sensibiliser famille et amis qui viennent  à mon chalet, j’ai décidé de parfaire mes connaissances sur la bonne utilisation de ma fosse septique  et de vous partager le tout.

  1. Fonctionnement

La fosse septique sert à la séparation des matières solides et liquides contenues dans les eaux usées et au traitement primaire des contaminants. Ainsi, les matières solides se déposent au fond de la fosse tandis que l’écume remonte à la surface. Ce processus se produisant sans oxygène, la fosse doit être fermée hermétiquement.

Le champ d’épuration  poursuit l’épuration des eaux usées par un processus dans lequel des bactéries voraces d’oxygène digèrent et éliminent les  matières solides résiduelles en suspension, les produits organiques et  les virus.  Ensuite les eaux usées ainsi épurées passent  dans le sol pour finalement s’infiltrer dans les eaux souterraines peu profondes.

  1. Comment en prendre soin et conserver son efficacité 

Installer des dispositifs économiseurs d’eau dans les toilettes, utiliser  laveuse et  lave-vaisselle à pleine charge,  prendre une douche plutôt qu’un bain, exclure les broyeurs d’ordures. 

Faire inspecter la fosse septique et la faire vidanger (entre 2 et 4 ans).

Réduire l’utilisation de produits de nettoyage, savons et détergents à base de phosphate afin de limiter la croissance d’algues dans notre lacs et les rivières avoisinants.

 Petit conseil : bien lire les étiquettes sur les produits et tendre vers les produits de nettoyage biologiques.

  1. Produits dangereux…collecte des résidus domestiques dangereux (28 août)

Certains produits qu’on jette parfois dans la toilette ou dans un lavabo se décomposent trop lentement et risquent de boucher le système d’épuration.

De plus, d’autres produits chimiques et substances polluantes tuent les bonnes bactéries nécessaires au système septique. 

J’ai donc dressé une petite liste de ces produits : huiles et matières grasses, essence, antigel, vernis, peintures (lavage de pinceaux) et solvants, nettoyants caustiques pour toilettes et tuyaux, eau de javel, pesticides, etc.  Étant donné que ces produits sont extrêmement nuisibles pour l’environnement, la municipalité organise annuellement une collecte de résidus domestiques dangereux  (celle de la MRC DU GRANIT aura lieu le 28 août).

 De plus, la toilette ne doit pas remplacer la poubelle (en placer plutôt une à côté) pour cette  autre catégorie de produits difficilement biodégradables tels: litière pour chats, tampons et serviettes hygiéniques, couches, serviettes et mouchoirs de papier,  préservatifs, matières plastiques, café moulu, coquilles d’œufs, filtres de cigarettes… 

 

Protégeons notre environnement, notre source d’eau potable et notre beau grand lac en faisant une bonne gestion individuelle de nos résidus domestiques et la collectivité ne s’en portera que mieux.

Jacinthe Langlois, responsable des communications de l’AGLSF-SS